Ne ratez pas

Road Trip au Costa Rica – Eté 2016

Découvrez notre roadtrip pendant trois semaine au Costa Rica. Si t’aimes la verdure, les animaux et prendre de belles photos, c’est fait pour toi !

Comme d’habitude, nous partageons notre parcours, quelques infos pratiques, les bons plans et enfin le détail de notre aventure. J’en profite pour rappeler que cet article n’est pas sponsorisé et que nous avons rédigé cet article dans le pur but de partager notre retour d’expérience si vous envisagez, vous internaute, de visiter le Costa Rica alias « jurassic park » :-).

NOTRE PARCOURS EN TROIS SEMAINES

Voici quelques indications sur notre parcours. Ceci est un rapide commentaire et vous trouverez plus de détails en suite d’article avec pas mal d’informations qui vous permettront de mieux appréhender votre voyage. Alors nous avons dans un premier temps visité les deux volcans (Poas et Barva) en partant d’Alajuela (voir tableau en suite d’article pour plus de précision) puis en y revenant pour dormir car les deux volcans ne sont vraiment pas très loin de la ville donc on peut aisément faire l’aller-retour dans la journée (il faut juste partir très tôt). Nous avons organisé notre trip comme cela pour éviter de tomber pile poil sur la fermeture du Parc Manuel Antonio le lundi. Nous avons donc profité par la suite du parc Manuel Antonio. Ensuite nous sommes descendus pour rejoindre la péninsule d’Osa et plus précisément Bahia Drake en laissant notre voiture à Sierpe. De retour de la Péninsule, nous avons repris la route (toujours en passant par Sierpe) et sommes passés sur l’autre côte afin de dormir vers le parc National de Cahuita. Nous avons ensuite profité de Puerto Viejo et des plages avoisinantes puis nous sommes partis à Tortugero en laissant notre voiture à la Pavona. De retour de Tortuguero nous avons repris notre voiture pour rejoindre directement les alentours du volcan Arenal et ainsi profiter de notre fin de séjour autour de celui-ci.

lml-carte-costa-rica-2016

Voici un tableau récap pour vous situer un peu plus le périple malgré quelques petites galères au début (voir plus bas dans l’article) :

lemondelibre-costa-rica-trajet

En trois semaines notre parcours était finalement bien optimisé. Nous avons du changer un peu le début de parcours car le parc Manuel Antonio est fermé le lundi mais au final tout était logique donc nous pouvons évidemment vous recommander de vous inspirer de notre roadtrip : ENJOY !

QUELQUES INFOS PRATIQUES

Budget

Monnaie costa rica

Monnaie costa rica

3500€ comprenant le billet d’avion (1125€ comprenant 1 escale au Panama sur un vol Air France) et la location de voiture (385€ par personne sachant que nous étions trois). Ce budget comprend tout, les restos, les retraits et le forfait téléphonique que nous avons payé sur place (une carte prépayé aurait été mieux !).

Nous nous sommes fait plaisir avec notamment le dernier hôtel qui nous a coûté assez cher par rapport au reste des nuits. De plus, nous aurions pu prendre une voiture une gamme en dessous mais nous souhaitions être à l’aise. Enfin, nous ne nous sommes pas limité au niveau des activités avec notamment : tyrolienne, cour de surf, excursion de snorkeling, excursion en bateau et dans les parcs naturels.

4×4 indispensable

Nous avons loué notre 4×4 directement via Tout Costa Rica (voir plus bas). Nous avons pris une classe 2 car nous étions trois et c’était parfait !

Infos en vrac

  • Connexion internet : vous trouverez à peu près toujours une connexion internet mais celle-ci est généralement assez lente !
  • Dans votre sac : chaussures de rando obligatoires si vous souhaitez marcher comme au volcan Barva par exemple (voir en suite d’article), répulsif à moustiques (il y en a pas mal donc c’est indispensable !)
  • Nouvelles technologies : perso j’emmène ma tablette de voyage (article en cliquant ici), mon MediaShare (article en cliquant ici), ma gopro et le petit nouveau, mon appareil photo (voir juste en dessous). Ma copine avait quant à elle son smartphone.
  • Carte prépayée : nous ne l’avons pas fait et au final ça nous a coûté cher ! Avec les connexions internet lentes, le mieux est tout de même de passer un coup de fil pour savoir si l’habitation que vous visez est libre ou non et donc une carte prépayée « locale » prend tout son sens.

Appareil photo IN-DIS-PEN-SABLE !

Perso j’emmenais toujours un petit compact et ma gopro. Là pour le Costa Rica je me suis dit qu’il y avait un réel intérêt à avoir quelque chose de meilleure qualité pour faire de belles photos, théorie qui s’est avérée payante ! J’ai donc acheté un Olympus OM-D E-M10 Mark II avec un objectif 14-42mm et un 40-150mm. Le 40-150mm est juste indispensable pour le Costa Rica. Si je n’avais eu que le 14-42mm je n’aurais pas pris autant de belles photos. Je regarderai un peu sur le net car je pense que je peux trouver un objectif compatible et capable de faire 14-150mm, ça serait l’objectif parfait pour moi !lemondelibre-olympus-om-d-e-m10-mark-ii

Le bon plan c’est le site « Tout costa rica »

Lemondelibre-toutcostarica-logoIl s’agit d’un réseau solidaire vous permettant d’organiser au mieux votre voyage. Le premier point fort est le forum sur lequel vous pourrez aller poser toutes vos questions concernant le Costa Rica et l’équipe se fera un plaisir d’y répondre. Le deuxième point fort c’est qu’ils font travailler les locaux et ont déjà testé un bon nombre d’hôtels, ce qui vous permettra d’éviter les mauvaises surprises. Nous avons personnellement réservé notre 4×4 par le biais du site et nous n’avons pas eu de mauvaise surprise. Et enfin, la carte premium qu’ils proposent vaut le coup car elle vous permet de bénéficier de réductions auprès des hébergements ou activités qui sont partenaires et vous permet de bénéficier d’une assistance francophone. Pour l’assistance, nous ne l’avons pas trop utilisé sauf à la toute fin où nous avons eu besoin de quelques informations car nous avions loupé notre avion de retour. La connexion internet était mauvaise et ils nous ont tout simplement donné le numéro nous permettant d’appeler Air France pour régler le problème (ce que n’ont pas su faire les stewards de la compagnie Copa pour nous aider !). Pour trois semaines la carte est rentable, donc cela dépendra de votre budget mais nous vous la recommandons. En tous cas tout est sur le site, il ne vous reste plus qu’à y faire un tour ! lien vers le site : www.toutcostarica.com

NOTRE VOYAGE JOUR APRÈS JOUR

Notre voyage au Costa Rica a commencé par un imprévu : un sac à dos resté en escale au Panama… Après avoir rempli les formalités administratives à l’aéroport, c’est donc sans une bonne partie de nos affaires que nous sommes allés nous reposer à Villa Pacandé, dans la ville d’Alajuela, reservée via Tout Costa Rica (TCR).

  • Jour 1 : volcan Poas et cascade La Paz

Après avoir récupéré notre voiture de location et fait un point sur notre trajet -prévu dans les grandes lignes- avec une personne de TCR, nous allons réserver notre nuit à l’hôtel Vista Linda Montana et partons vers le Volcan Poas. En arrivant au poste de garde, on nous précise qu’il n’y a aucune visibilité sur le volcan en raison des nombreux nuages bas. Demi-tour donc et direction la cascade de La Paz à quelques kilomètres. Il y a un bâtiment sur le bord de la route “La Paz Waterfall Garden” qui permet d’accéder à la cascade mais nous préférons continuer la route pour nous garer en bas de celle-ci et en profiter gratuitement.

Au retour, n’ayant aucune nouvelle (malgré nos nombreux appels et mails !) de l’aéroport concernant notre sac, nous y faisons un stop. Le sac enfin récupéré, le voyage peut vraiment commencer !

  • Jour 2 : volcan Barva

Direction le volcan Barva. En chemin, nous repérons des “cabanas” où nous allons réserver notre nuit et laisser nos sacs à dos. Perdues en haut de la montagne, les cabanes sont assez rudimentaires mais offrent une vue magnifique.

Nous terminons la route pour atteindre l’entrée sud-ouest du parc national Braulio Carrillo, difficilement accessible autrement qu’en 4×4! C’est parti pour 5 heures de marche à travers tous les sentiers accessibles de ce côté-ci du parc, où nous ne verrons pas d’animaux mais profiterons du bon air pur, et de la jolie vue sur le lac du cratère Barva.

  • Jour 3: Trajet vers Quepos via Tarcoles

Costa rica - Rio Tarcoles crocodilesRéveillés au petit matin un peu grogis après une nuit tout habillés, on ne parviendra pas à se glisser sous l’eau glacée de la douche… C’est donc juste rafraîchis que nous prenons la route en direction du parc Manuel Antonio. En chemin, nous nous arrêtons sur le pont qui enjambe le Rio Tarcoles pour “admirer” les dizaines d’énormes crocodiles qui languissent là, patientant pour un oiseau ou autre repas à se mettre sous la dent. Impressionnant.

Arrivés à Quepos, on a beaucoup de mal à trouver notre chambre à la “Jungle Villa” réservée sur Airbnb. Mais une fois qu’on y est, on profite de la piscine et des bonnes adresses alentours pour se restaurer : Falafel bar, Café Agua Azul (nous y étions de nuit mais étant en hauteur, la vue sur l’océan doit y être magnifique!) et Milagro Café.

Pour cette 1ère nuit à proximité de la jungle, nous avons été réveillés à 4h du matin par des bruits inconnus et très surprenants : ceux des singes hurleurs !

  • Jour 4 : Parc Manuel Antonio

Départ en bus pour le parc Manuel Antonio. Une petite frayeur en arrivant au vu des dizaines de touristes qui se trouvent sur l’allée principale. Ce sera de courte durée : dès que nous empruntons l’un des sentiers, il y a beaucoup moins de monde et on peut profiter de la nature qui nous entoure. Nous avons parcouru tous les sentiers du parc et avons eu la chance de voir des paresseux, singes capucins, coati, ratons-laveur, lézards, iguanes, d’innombrables papillons, etc. Nous avons également pu apprécier les jolies plages du parc, en particulier la Playa Puerto Escondido où nous avons déjeuné et la Playa Espadilla Sur où nous finissons tranquillement la journée.

Nous avons donc aimé ce parc mais vu le reste de notre voyage, il est clair que c’est le type d’endroit où il faut s’arrêter en début de séjour, lorsque l’on a encore rien vu. Si vous y allez après avoir profité du Corcovado par exemple, vous risquez d’être déçus!

  • Jour 5 : en route vers le Corcovado !

Le Corcovado est justement notre prochaine étape: nous descendons donc la route 34 jusqu’à Sierpe. Sur le chemin on tente à plusieurs reprises de profiter des plages (notamment à Uvita), mais en vain : les espaces en bord de mer sont tous surveillés et payants, ce qui est une bonne chose si on veut y passer la journée, mais qui nous, nous a fait continuer notre route.

Arrivés à Sierpe, tout est bien organisé : nous laissons notre voiture dans un parking sécurisé et prenons le bateau de 11h30 pour Bahia Drake. Celui-ci a été “réservé” par notre hébergement; cela ne change rien au prix des billets (payés en cash sur le bateau) mais permet au gérant de “récupérer” tous les touristes qui vont chez lui en même temps.

Il faut compter un peu plus d’une heure de trajet, d’abord sur un fleuve entouré de mangrove, puis en mer.

A notre arrivée, après avoir pris nos quartiers aux Cabinas Jade Mar, nous allons réserver nos activités avec “La Picolina”, afin de bénéficier de 15% de remise grâce à notre carte premium Tout Costa Rica : RDV est pris pour du snorkeling le lendemain à Isla del Cano et pour le trek d’une journée au Corcovado le jour suivant.

Nous allons ensuite profiter de la plage, très agréable et absolument déserte !

Le soir, alors qu’on tire à pile ou face pour décider où aller manger, nous arrivons chez “Gringo Kurt’s” : le destin fait bien les choses!

Dans cette toute petite adresse, Kurt -un ancien financier américain qui a trouvé un tout autre sens à sa vie à Bahia Drake!- ne propose que 3 plats, dont l’ingrédient principal varie en fonction de la pêche du jour : du poisson cuit dans des feuilles de bananier accompagné de légumes grillés et de purée de pommes de terre, un plat végétarien de pâtes aux légumes et une tortilla de poisson avec tomates et oignons. Nous optons pour les plats de poisson qui sont absolument délicieux et que nous partageons très aisément à 3!

  • Jour 6 : snorkeling

Nous avons de la chance car pour notre journée snorkeling, il fait beau et la mer est calme. Lors du trajet aller, nous rencontrons deux baleines et leur bébé, qui a besoin de remonter régulièrement à la surface pour respirer. Nous profitons donc du spectacle, idéal pour bien commencer la journée!

Le journée de snorkeling est en réalité une demie-journée (départ à 7h30 et retour en début d’après-midi) mais on en profite tout de même bien puisque 2 “plongées” d’une heure chacune sont prévues. Nous verrons une tortue de mer, un requin et de nombreux poissons. Après un déjeuner organisé par l’opérateur à Playa San Josecito, sur le continent, entourés des capucins curieux (surtout de ce qu’ils pourraient chiper), nous rentrons à Bahia Drake pour une après-midi plage et détente.

  • Jour 7 : Parc National du Corcovado

Départ à 6h30 pour le Parc National du Corcovado. Nous sommes un petit groupe sympa de 8 francophones, et nous sommes chanceux car notre guide a 20 ans de métier. Autant dire qu’il connaît les lieux comme sa poche et qu’il est une source incroyable d’informations sur la faune et la flore environnantes ! En quelques heures nous verrons les 4 espèces de singes du Costa Rica (capucins, singes écureuils, singes araignée et singes hurleurs), un tapir (cet animal est ENORME et c’est une découverte totale pour nous !), un tamanoir niché dans un arbre, de nombreux oiseaux, toucans, aigle noir et, à quelques mètres de nous, des requins bouledogues.. Nous qui avions pendant longtemps hésité à opter pour une nuit dans le parc de peur de ne pas voir suffisamment d’animaux de jour, nous ne sommes finalement pas du tout déçus et même complètement enchantés par cette journée !

  • Jour 8 : Divine Dolphin

Nous avons prévu un tour de découverte des dauphins et baleines avec Sierra de “Divine Dolphin”. A vrai dire, nous n’avions pas du tout pensé à ce type d’activité en préparant notre voyage, mais notre dîner chez “Gringo Kurt” nous a inspiré : sur l’écran posé dans son restaurant défilent photos et vidéos de la région. Celles incroyables où il est entouré de dauphins nous ont conquis !

Nous voilà donc partis pour une demie-journée privée (chanceux que nous sommes !) avec Sierra qui se bat depuis 20 ans pour que les alentours de Bahia Drake et du Corcovado deviennent une zone marine protégée, en raison des très nombreuses espèces de dauphins et baleines qui viennent ici et qui ne sont actuellement pas véritablement protégés. Les pêcheurs -de crevettes notamment- qui pratiquent le chalutage en eaux profondes détruisent les sols les coraux et tuent de nombreuses espèces sur leur passage ; les pêcheurs qui utilisent de très longues lignes blessent et tuent dauphins et tortues de mer, de même que ceux qui utilisent des hélicoptères pour repérer des groupes de dauphins et venir pêcher leurs poissons. Sierra est proche du but -le gouvernement costaricien devrait a priori permettre la protection de cette zone “sous peu”- et nous parle de tout cela avec une passion communicative.

Très vite après nous être éloignés de la côte, le spectacle commence. Plusieurs dauphins se trouvent autour du bateau : un jeune fait des bonds devant nous (un petit poisson mangeur de parasites est collé sur son dos et le dérange, d’où les sauts pour essayer de s’en débarrasser), nous admirons un bébé, âgé d’environ 1 semaine d’après Sierra, sortir régulièrement de l’eau collé à sa mère. Il s’agit de dauphins tachetés : les tâches blanches apparaissent sur leur peau à partir de l’âge de 2 ans et s’étendent de plus en plus avec les années.

Nous rencontrerons d’autres bancs de dauphins qui finiront par se rapprocher les uns des autres pour atteindre une centaine d’individus. Bref, une matinée incroyable où nous en avons pris plein les yeux !

Alors que nous sommes sur le chemin retour nous tombons sur deux énormes baleines à bosse : magnifique, tout simplement !

L’après-midi, de retour à Bahia Drake, nous prenons le sentier qui longe la côte jusqu’à Playa Caletas où nous restons profiter de l’océan et de ses vagues jusqu’à ce que le soleil décline.

  • Jour 9 : la traversée du Costa Rica

Grosse journée de route au programme ! Départ en bateau à 7h30 direction Sierpe où nous reprenons la voiture jusqu’à atteindre la côte Caraïbes. Nous avions initialement prévu de faire un stop dans la vallée d’Orosi mais le temps était couvert (nous n’avons malheureusement pas pu profiter des paysages de montagne qui doivent pourtant être sublimes !) et nous n’avions pas de plan précis à Orosi. Nous avons donc fait le choix de gagner 2 jours en allant directement à Cahuita et rajoutons le volcan Arenal comme dernier stop de notre voyage. Arrivée à 18h30 au Magellan Inn, heureux d’en avoir fini avec le trajet de nuit, les camions, les bus fous qui doublent en virage, et les piétons et vélos sans lumière sur le bord de la route.

  • Jour 10 : Parc national Cahuita

Après un début de journée tranquille dans le cadre très agréable du Magellan Inn, nous nous rendons au Parc national de Cahuita. Nous prenons l’entrée au nord ouest, où l’entrée se fait par donation. Ce joli parc nous a permis de voir des iguanes et singes hurleurs de très près mais nous y avons fait moins de “découvertes” qu’ailleurs. Néanmoins, le parc longe l’océan et dispose de magnifiques plages : nous ne l’avions pas prévu, mais un pique-nique et un maillot de bain pour profiter de l’eau chaude cristalline et du sable fin est ici une très bonne idée !

En fin d’après-midi, nous découvrons la Playa Negra, jolie et agréable pour la baignade.

  • Jour 11 : Playa Cocles

Une nouvelle matinée de détente dans cet hôtel qui nous a beaucoup plu ! Puis direction Puerto Viejo qui d’emblée nous semble très (trop) aménagé pour les touristes. Nous continuons notre route jusqu’à Playa Cocles, plus tranquille. Après avoir choisi de passer deux nuits à Azania Bungalows, nous profitons de la fin d’après-midi sur la plage où les vagues, hautes et puissantes, nous font rester sur nos gardes et près du bord. On comprend en tous cas instantanément pourquoi le lieu est connu pour être un spot de surfeurs, et ça nous donne bien envie de tester ce sport..

  • Jour 12 : Jaguar Rescue Center

Matinée détente dans la piscine d’Azania Bungalows. Pour l’après-midi nous avons réservé une visite privée du Jaguar Rescue Center, un centre qui recueille, soigne et remet en liberté des animaux sauvages tels que les singes et les paresseux.

A notre arrivée nous sommes accueillis par Megan, une volontaire américaine dans le centre pour 3 mois. Le principe de la visite privée c’est que vous avez accès à tous les espaces du centre et que vous pouvez prendre le temps que vous voulez, ou vous voulez. Seule interdiction : toucher les animaux. Eh oui, vous êtes ici dans un lieu adapté pour les animaux sauvages et non pour les touristes, ce qui est extrêmement appréciable!

Pendant ces 2h30 de tour, nous découvrons tous les habitants des lieux, ici depuis quelques jours ou plusieurs années, leur histoire et des informations sur leur mode de vie, leur alimentation, etc.

Un très bon moment que nous recommandons !

  • Jour 13 : Tranquilo !

Journée au rythme de la côte caraïbes : tranquille! Après avoir profité de la plage et de la piscine jusqu’au check-out, nous descendons la côte jusqu’à Manzanillo pour voir à quoi cela ressemble et trouver un nouvel hébergement. Mais disons-le, nous n’avons pas été très enjoués et avons fini par retourner entre Playa Cocles et Puerto Viejo, dans un hôtel visité deux jours auparavant mais qui n’avait alors plus de chambres : le Blue Conga.

Stéphanie, une française installée au Costa-Rica depuis plusieurs années nous accueille chaleureusement et nous propose des chambres à un très bon prix !

Son hôtel est propre, la literie très confortable, et le jardin dispose d’une jolie piscine : parfait pour finir notre séjour sur la côte !

  • Jour 14 : Balade dans Puerto Viejo et les alentours

lml-costa-rica-2016_resultatAujourd’hui, après notre casado du midi, nous retrouvons Thomas, le fils de Stéphanie, la propriétaire du Blue Conga. C’est le week-end et Thomas est content de pouvoir nous faire découvrir une cascade située à quelques kilomètres dans les terres de Puerto Viejo. Nous profiterons de l’eau fraîche, très agréable vu la chaleur de la journée. Les lieux sont très sympas mais il faut faire attention aux personnes qui repèrent les touristes comme nous et s’empressent de voler les sacs une fois dans l’eau. Nous serons particulièrement méfiant d’un jeune tico qui nous suit d’un peu trop près. Il finira par quitter les lieux sans qu’il y ait le moindre problème, mais comme nous le répète Thomas, il faut toujours rester vigilant.

Après avoir dégusté une noix de coco à l’entrée de la cascade, nous repartons vers le centre de Puerto Viejo pour une “surprise”. Thomas nous fait découvrir la meilleure glace de la ville avant de nous emmener grimper sur les rochers jouxtant la Playa Cocles, d’où nous avons un très chouette panorama!

  • Jour 15 : Initiation au surf

Après avoir vu les initiés profiter des vagues à notre arrivée sur la côte Caraïbes, l’idée a fait son chemin dans nos esprits : c’est décidé, nous allons nous essayer à ce sports prisé du Costa Rica : le surf !

Pour cette initiation, Stéphanie a contacté un prof francophone qu’elle connaît. Après une attente un peu longue -le prof nous avait tout bonnement oubliés en ce dimanche matin…- nous finissons par nous y mettre. Les vagues sont puissantes et ce n’est pas évident de prendre le coup de se lever mais on finira par y arriver! Une super expérience à renouveler ailleurs sur le globe !

Pour le déjeuner nous allons à Mopri, un resto conseillé par Thomas. Un délice!! Les poissons frais cuisinés à merveille sont accompagnés de frites maison absolument délicieuses! Ce n’est pas donné mais ça vaut la peine!

En fin d’après midi nous irons faire un tour en ville chiner quelques souvenirs et prendrons de quoi dîner sur un “barbecue” de rue, disons-le, vraiment pas terrible.

  • Jour 16 : En route vers Tortuguero – Découverte de nuit des tortues de mer

Départ pour Tortuguero. Quelques heures de voiture et un bateau taxi plus tard, nous voilà arrivés au Rana Roja, un hôtel à l’environnement très agréable. Le patron très sympa nous introduit à un guide avec qui nous réservons une sortie la nuit-même dans le parc national de Tortuguero où nous espérons voir des tortues de mer, et une balade en Canoë pour le lendemain.

Peu avant 20h, nous prenons un taxi-boat en direction de l’île principale avec notre guide. Tout est bien organisé : seuls 6 groupes de 10 personnes sont autorisés entre 20h et 22h et 6 autres groupes entre 22h et minuit. Les groupes, obligatoirement accompagnés de guides certifiés, vont a tour de rôle sur la partie du parc national qui leur aura été attribué au sort (il y a 5 espaces dédiés aux touristes sur la plage pour observer les tortues). Nous attendrons un long moment dans la nuit chaude et humide de Tortuguero mais notre guide prendra le temps de nous donner plein d’informations sur les tortues de mer, leur mode de vie, de reproduction, etc.

Au final nous aurons la chance extraordinaire de voir 2 tortues à quelques centimètres de nous seulement. Dans le silence et la pénombre les plus totales, nous observerons la première recouvrir ses oeufs puis retourner en mer. La seconde était elle en train de pondre : un spectacle et une expérience mémorables !

  • Jour 17 : Tortuguero sous la pluie

La pluie tropicale s’abattant sans discontinuer de la journée, le tour en canoë est annulé et nous passerons notre temps à discuter, jouer aux cartes et surfer sur le web, réservant au passage nos dernières nuits du côté du Volcan Arenal.

lml-costa-rica-2016_03_resultat

  • Jour 18 : Direction Arenal

Trajet vers notre dernier point de chute avant le retour : le volcan Arenal. Nous avons réservé dans un très bel hôtel, le Linda Vista Hotel, avec une vue magnifique sur le volcan et une piscine et jacuzzi extérieurs très appréciables !

  • Jour 19 : Tyrolienne et détente

Ce matin, direction la tyrolienne de Sky Adventure, à quelques minutes en voiture de notre hôtel. Malgré la pluie, on appréciera ces 7 grandes tyroliennes (la plus longue fait tout de même 760 mètres !) rapides et sécurisées, qui permettent de profiter du paysage magnifique à travers la jungle costaricaine. Seul bémol : le prix ! A 77$ par personne, on aimerait que l’aventure dure plus longtemps…

L’après-midi, on hésitera longuement à aller profiter des sources d’eau chaude dans un établissement, mais vu les prix, on ira finalement profiter de notre jolie piscine à débord et de son jacuzzi !

lml-costa-rica-2016_06_resultat

Sky Adventure tyrolienne

  • Jour 20 : Tyrolienne bis

Pour notre dernière journée, une nouvelle tyrolienne, Arenal Mundo Aventura. Plus longue et moins chère que Sky Adventure, dans un environnement très sympa, elle se révélera néanmoins bien moins agréable. En cause : le système de descente, qui implique d’avoir sa main -protégée par un gant de cuir- qui traîne sur le câble au-dessus de sa tête. Pas très pratique, cela vous empêche surtout de profiter pleinement de la descente et de la vue. J’ai personnellement passé mon temps à me concentrer pour ne pas trop appuyer avec ma main sur le câble (ce qui est un réflexe) et donc ne pas me ralentir. Pas top.

  • Jour 21: Fin !

Dernière matinée à profiter de la piscine de l’hôtel sous un soleil radieux avant de reprendre la route en direction de l’aéroport de San José.

Après trois semaines de découvertes et 2000 km de route, on ne peut que vous conseiller ce beau pays à la biodiversité fascinante ! Pura Vida !

 

2 comments

  1. Super blog les copains très bien détailler magnifique photos ! À très bientôt à l’autres bout du monde les amis bisous ! Les Globe trotter Fan…

  2. ah ah merci mec ! on vous suit attentivement depuis la France ;-)

Laisser un commentaire

Plus dans Voyages et découvertes
Road Trip en Thaïlande – Décembre 2015

Retrouvez dans cet article le détail de mon road trip avec ma copine en Thaïlande en décembre 2015. On trouve...

Fermer